Remise en forme
Promotions
Chèques cadeaux

btn facebook btn Google Plus

www.mincelisse.be > Les soins Mincelisse > Amincissement & Silhouette > Thermodermie Debussy® > La Thermodermie Debussy expliquée

Thermodermie Debussy®

La Thermodermie Debussy expliquée

La méthode et les effets du traitement.

La base de cette nouvelle méthode est l'alternance de dépressions et la diffusion intradermique éventuellement pulsée, d'un rayonnement rouge et infrarouge accompagnée d'un contrôle des températures cutanées. Cette technique naturelle présente un traitement sans effet secondaire notable, de manière douce et relaxante, en contact direct avec la peau.

Des actions amincissantes et anti-cellulite

La Thermodermie® sculpte votre corps, tonifie votre buste, regalbe vos fesses et revitalise votre visage. La stimulation par aspiration de la peau favorise la revascularisation et le drainage des cellules. La chaleur du faisceau infrarouge, en pénétrant au coeur des tissus, va dégorger les cellules graisseuses dont les acides gras sont alors drainés et éliminés naturellement. La partie rouge du faisceau rayonné va stimuler la production de collagène.

La Thermodermie Debussy - perdre 1 taille en 1 semaine

La Debussy agit par six mécanismes concomitants:

  • Une stimulation mécanique et énergétique du derme et de l'hypoderme par dépressions alternées
  • Un échauffement thermodynamique contrôlé par rayonnement de l'hypoderme avec hydrolyse des graisses en acide gras
  • Une revascularisation des tissus et une stimulation du métabolisme
  • Une tonification des fibres élastines et une reformation du collagène
  • Une élimination des rétentions hydriques et des toxines
  • Un effet analgésique sur les douleurs

Rétablir l'équilibre cellulaire.

  • Le mécanisme d'action biologique de la machine Debussy repose sur la stimulation des échanges métaboliques intracellulaires qui relance la microcirculation, l'activité énergétique et la multiplication normale des cellules ischémiques des tissus atteints.
  • La succion alternée de la peau stimule activement le derme, déstabilise les chaînes lipidiques, agit sur les dépôts cellulitiques par revascularisation des adipocytes, relance la circulation sanguine, dégorge les tissus, élimine les toxines et active la circulation du système lymphatique.
  • Le rayonnement infrarouge pénètre profondément les tissus. Il active les facteurs neuro-homonaux et le système immunitaire, il favorise la décontraction musculaire et contribue à soulager les douleurs articulaires

Mécanismes biologiques.

Amincissement par Thermodermie ®
La Debussy à la pointe du progrès introduit un tout nouveau concept : la Thermodermie

Mécanismes

La Debussy agit via cinq mécanismes concomitants:

  • stimulation mécanique et énergétique du derme par dépression alternée
  • échauffement thermodynamique par rayonnement de l’endoderme avec hydrolyse des graisses en acide gras
  • revascularisation
  • tonification des fibres élastines et stimulation du métabolisme
  • élimination des rétentions hydriques.

La peau mobilisée est soumise à un rayonnement rouge et infrarouge qui stimule le système hémodynamique. Une revascularisation en profondeur s’effectue avec détachement des adhérences, déstabilisation mécanique des dépôts adipeux et élimination des rétentions hydriques. Le tissu conjonctif et les fibres élastines se raffermissent.
L’échauffement des couches profondes du derme permet d’obtenir un effet de dispersion thermique des amas adipeux, ce qui est unique en son genre. Ceux-ci sont alors drainés et éliminés via les voies naturelles.

Les effets du traitement sont:

  • L'assouplissement tissulaire
    Il est obtenu par son action sur la matrice extra cellulaire du tissu conjonctif. L'élimination des déchets toxiques ainsi que l'apport d'éléments nutritifs et enzymatiques permet une transformation du tissu sous - cutané.
  • le drainage tissulaire et lymphatique
    Il est d'autant plus efficace qu'il est réalisé dans le sens circulatoire, l'apport liquidien est supérieur et l'élimination toxique privilégiée.
  • La tonification
    Elle est rapidement obtenue par la stimulation des fibres d'élastine associée à la décongestion tissulaire.
  • Le décollement
    Il est favorisé entre le plan cutané (hypodermique, dermique et épidermique) et le plan musculaire.

Les graisses


Le tissu adipeux représente normalement 15 à 20% du poids corporel, soit 8 à 14 kg, ce qui correspond à 50 à 80 milliards de cellules adipeuses ou adipocytes.
Répartition des masses :

  • graisse 20 %,
  • espace extracellulaire 25 %,
  • viscères 8 %,
  • masse musculaire 32 %,
  • peau et squelette 15 %.

Une des principales caractéristiques des adipocytes est leur faculté de changer rapidement de volume (de 27 à 40 fois leur taille initiale) par stockage des graisses sous forme de triglycérides. Le stockage des graisses, appelé lipogénèse, s'effectue sous la peau dans des lobules graisseux : les adipocytes qui sont perpendiculaires à la surface cutanée.
Si la consommation de ces graisses par l'organisme et la lipogénèse s'équilibrent, la taille des tissus graisseux reste normale. Si au contraire, il y a un stockage de graisses trop important par rapport à la consommation, les adipocytes s'hypertrophient, comprimant les vaisseaux sanguins et lymphatiques. Cette compression entraîne un mauvais drainage de l'eau et des toxines.
La rétention d'eau et la dégénérescence des fibres de collagène (fibres du tissu cutané) donnent alors un aspect capitonné à l'épiderme, appelé peau d'orange. Ce phénomène se développe plus particulièrement dans certaines régions du corps : les cuisses et les fesses.
Sous l’épiderme et le derme se trouvent trois couches de graisses. L’hypoderme abrite la plus superficielle. Ces cellules graisseuses sont organisées en grappes séparées par des cloisons de tissu conjonctif. S’ils sont trop gros, ces adipocytes traversent ces cloisons et poussent la peau vers le haut, formant de petites protubérances. C’est la fameuse peau d’orange. Mais pourquoi les femmes sont-elles les seules exposées à ce phénomène ?

Plusieurs éléments de réponse :

Ce phénomène naturel étant essentiellement d’origine hormonale, seules les femmes sont concernées, les principaux responsables sont les œstrogènes (hormones féminines);

  • les lobules graisseux sont plus gros chez la femme;
  • l’agencement de ces lobules est perpendiculaire au derme chez la femme, contrairement à l’homme où ils sont obliques et glissent sans former de capitons;
  • la peau de la femme est plus mince;
  • la distribution des adipocytes se trouve au niveau des ventres, des cuisses, des fesses et des hanches. Chez l’homme, ils sont plutôt situés au niveau de l’abdomen.
  • Plus à risque durant certaines périodes
    En lien direct avec les fluctuations hormonales, la cellulite apparaît préférentiellement à certaines périodes de la vie, principalement la puberté, la grossesse, la ménopause ou péri-ménopause, les cycles menstruels et les premiers mois de prise de pilule.
    • La puberté : les œstrogènes entraînent un développement des tissus graisseux sur certaines zones, principalement les hanches, le ventre, les fesses et les cuisses.
    • La grossesse : la quantité plus importante d’hormones peut favoriser l’apparition de cellulite.
    • La ménopause : les graisses ont plus tendance à être stockées qu’à être consommées.
    • De nombreuses jeunes filles ont des cycles irréguliers et douloureux. C'est lors de ces déséquilibres hormonaux qu’apparaît la cellulite. La prise de la pilule contraceptive et le stress accentuent ce processus.

On distingue 3 formes de cellulite :
 

  • La cellulite naissante molle se voit sans pincer la peau car elle occupe une place importante dans les tissus. En position allongée, elle déborde sur les côtés. Elle ballote et gêne les mouvements lors de la marche. Elle s'accompagne souvent de gênes circulatoires, de lourdeurs et de gonflements des jambes. Elle est facilement résorbais.
  • La cellulite ferme est bien plus dense et moins évidente à déceler. Collée entre la peau et les muscles, elle provoque des douleurs au frottement de la peau. La peau et le tissu cellulaire sont tendus et sujets aux varices, le moindre choc peut provoquer des ecchymoses.
  • Enfin, la cellulite adipeuse, plus rare, est la forme la plus grave. Elle apparaît à la puberté chez les jeunes filles dont les règles sont douloureuses. Leur corps à tendance à s'oedématier et à gonfler durant la période prémenstruelle. Ces femmes souffrent alors souvent de troubles urinaires, de maux de tête, de constipation et de vergetures.

Les restrictions alimentaires aboutissent généralement à une triple perte de poids, composée d’eau, de protéines (muscles) et de graisses mais malheureusement les graisses profondes réserve naturelle d’énergie ne disparaissent pas.
La beauté n'obéit pas à un idéal chiffré mais plutôt à l'harmonie générale qui se dégage d'une silhouette. Le poids idéal doit être calculé à partir de deux critères fondamentaux : la masse grasse et l'esthétique. Les applications de l'impédancemétrie permettent aujourd'hui de calculer le pourcentage de la masse grasse par rapport au poids de chaque individu. On estime normal un taux de masse grasse compris entre 25 et 30 % pour une femme et entre 15 et 20 % pour un homme, ce pourcentage variant en fonction de l'âge.


Actions amincissantes et curatives.


La Thermodermie permet d’accomplir des soins esthétiques ou curatifs selon un tout nouveau principe.
Par une série de séances douces et sans douleurs, selon un protocole bien établi, cette technique permet de resculpter le corps, de lui redonner ses formes, de retonifier le buste et de revitaliser le visage.Les aspirations alternées revascularisent et décongestionnent l’endoderme. Associées aux rayonnements infrarouges, elles amincissent les parties traitées.

Les effets curatifs de la thermodermie sont multiples.
Le rayonnement infrarouge sous-dermique a un effet analgésiant qui soulage les muscles (Myalgies) ou les articulations endolories. La revascularisation permet de drainer les toxines et d’apporter les éléments nutritifs aux cellules afin qu’elles retrouvent leur équilibre originel.Dans la mesure où cette technique draine et résorbe les hématomes et assouplit les cicatrices, elle peut être généralisée aux autres interventions esthétiques : lifting, plastie abdominale, plastie mammaire. Les cicatrices peuvent être mobilisées efficacement et sans douleur.
Toutes les cicatrices anormales pourront être améliorées par le traitement (chéloïdes, cicatrices hypertrophiques, séquelle de brûlure).


Principe amincissant.
Le principe actif qui est le plus impressionnant dans la Debussy est sa faculté de désengorger les adipocytes (déclenchement progressif de la lipolyse).
En appliquant sur la peau, de manière concomitante, les dépressions alternées et le faisceau de lumière rouge et infrarouge, on assiste à une accélération de la dissociation des triglycérides et à l’élimination accélérée de la masse graisseuse stockée en quantité élevée. Les triglycérides sont transformés en acides gras et voient une augmentation de leur passage à l'extérieur de la cellule.
Les ondes basses IR et Rouges entraînent une réduction sélective de la masse grasse corporelle par stimulation des mécanismes biologiques de la lipolyse. Cet effet reste localisé au niveau de la peau. On assiste alors à une diminution progressive des surcharges adipeuses localisées, assurant un "effet de sculpture" du corps.
Les ondes émises par la Debussy stimulent les récepteurs alpha au niveau de la cellule adipeuse (adipocyte). Cette émission d'ondes IR réactive ainsi les mécanismes naturels de la lipolyse. Les acides gras stockés dans la cellule sont alors libérés et éliminés par la voie métabolique, via la circulation sanguine, entraînant ainsi un dégonflement de la cellule adipeuse qui peut perdre jusqu'à 27 fois son volume.
Une stimulation de la circulation sanguine et lymphatique par le massage alterné accélère ces processus d'élimination.


Méthode
Des cycles de dépresso-massage alternés avec diffusion de lumière rouge et infrarouge dans la peau sont à la base de cette toute nouvelle technique.
Les puissances et les fréquences sont totalement ajustables afin de les adapter aux zones traitées.
Des jeux de canules permettent de traiter toutes les parties du corps.
Ce procédé est naturel indolore et non invasif.
Le faisceau de lumière rouge (stimulant la production de collagène) et Infra Rouge (stimulant la revascularisation) chauffe le derme; c’est pourquoi les produits de soin qui sont étendus sur la peau après une séance de thermodermie vont pénétrer beaucoup plus rapidement dans le derme échauffé et atteindre leur cible.

 

Le retour naturel à l'équilibre.


La thermodermie est une technique de pointe innovante et unique, cette discipline douce sans aucun risque est d’une redoutable efficacité contre les graisses.
Elle permet le retour au bien-être tant du point de vue physique que psychologique.


Effets visibles

  • Amincissement et rééquilibrage de la ligne
  • Culotte de cheval
  • Fesses en goutte d’huile
  • Abdomen
  • Cuisses et Fesses
  • Raffermissement de la peau
  • Diminution de l’aspect capitonné
  • Suppression de l’aspect « peau d’orange » (Hydrolipodistrophie)
  • Adoucissement de la peau
  • Atténuation des rides et amélioration de l’élasticité des fibres
  • Réduction des œdèmes apparents
  • Effet analgésique et atténuation des douleurs par IR
  • Décongestion des jambes lourdes
  • Réduction des cicatrices (par ex : post-liposuccion)
  • Rétablissement d’un transit intestinal normal
  • Relâchement des stress (traitement de la colonne vertébrale)
  • Diminution des crampes

Les effets cellulaires

  • Elimination des toxines et des graisses
  • Régénération des cellules par revascularisation de la micro-circulation
  • Activation de la circulation lymphatique
  • Stimulation de la formation de collagène


Indications de traitement


  • Rides
    Les effets de la vieillesse se marquent principalement sur le visage : bajoues, cernes, ridules, relâchement cutané et perte de l’ovale du visage.
    Ceci est dû à un manque de vascularisation du visage qui n’est plus aussi bien oxygéné ou aux plissements répétés de la peau (30.000 battements/jour pour les yeux). Les fibres élastiques s’assèchent et disparaissent alors progressivement ou se relâchent.
    La technique de la Debussy consiste à rétablir une bonne oxygénation de ces zones, à y effectuer un drainage lymphatique, à stimuler la production de collagène via la lumière rouge et à retonifier les fibres détendues.
  • Les Intestins paresseux
    La constipation est, en règle générale, due au stress et une alimentation pauvre en fibres.
    L’aspiration alternée réalisée sur l’abdomen va réactiver les fonctions intestinales dès la première séance.
  • Le relâchement cutané.
    Avec l'âge, le relâchement cutané est inéluctable, en raison d'un grand nombre de facteurs comme la pesanteur, les fluctuations du poids et les grossesses, l'élasticité de la peau est mise à rude épreuve. Les variations hormonales de la ménopause, le vieillissement actinique ou la mauvaise alimentation agissent sur la synthèse du collagène et de l'élastine. De plus, la masse musculaire peu ou pas entretenue, accentue la chute des tissus ! La dégradation du collagène et de l'élastine, la diminution de la capacité productive des fibroblastes laissent la peau distendue, flasque, peu élastique principalement dans les régions du ventre, des fesses, de l'intérieur des cuisses, du dos et ce, chez l'homme comme chez la femme.
  • Les Varicosités
    Souvent localisées à la face interne ou à l'arrière des cuisses, les varicosités sont constituées par des capillaires dilatés qui réalisent une fine arborisation en forme de toile d'araignée. Elles sont plus gênantes sur le plan esthétique que sur le plan fonctionnel. Rouges ou violacées, elles siègent souvent là où le tissus cutané et sous-cutané sont épais, cellulitiques ou fibreux. Lorsqu'elles sont isolées, disséminées, elles ne constituent pas une contre-indication à la pratique de la Thermodermie, bien au contraire.
  • Les Cicatrices
    La cicatrice correspond à un état de fibrose du tissu conjonctif cutané plus ou moins étendu, parfois excessif. En fonction de sa localisation et de son étiologie, elle peut concerner, en plus de la peau, le muscle, les viscères, les tendons, les capsules articulaires ou encore les ligaments. Son étendue et sa forme sont le résultat de la cause (traumatique ou chirurgicale, accidentelle ou programmée) et de la qualité de peau, ayant cicatrisé avec ou sans difficulté.
  • La Fibrose
    La fibrose se traduit par une densification de la trame conjonctive d'un tissu; elle est en général de type inflammatoire, conséquence d'une brûlure, d'un traumatisme, d'une insuffisance veineuse ou lymphatique. Elle peut également être due à d'autres causes comme le vieillissement tissulaire.
    La fibrose représente une gêne longtemps considérée comme invincible. Pourtant, le tissu conjonctif siège de la fibrose est un tissu plastique, capable de modifications structurelles, à condition de lui appliquer des stimulations adaptées et dosées.

Les contre-indications.

Il n’y a pas de réelles contre indication. Cependant, on évitera un traitement d’amincissement généralisé et long dans les cas suivants :

  • poussée inflammatoire aiguë,
  • hématome récent (moins de 4 jours),
  • tuberculose,
  • insuffisance Cardiaque importante,
  • insuffisance rénale,
  • grossesse,
  • troubles de la coagulation,
  • immunodépression (VIH, etc.),
  • cancer,
  • diabète important